Le petit chat est mort

Publié le par Ivan de Duve

Mais dans quel monde vivons-nous ?

 

 

Une mienne amie possède une fille qui possédait un chat. Le petit chat est mort. Il a été agressé par un voyou et mon amie l’a trouvé en piteux état ; elle l’a  porté dans une clinique vétérinaire portant le beau nom de « Champ du Roi ». La personne qui l’a reçue lui a dit que les coussinets des pattes étaient radiographie. Le petit chat est mort, euthanasié et incinéré. La douleur de la fille de mon amie est immense. Sa mère essaye de la consoler. Jusqu’ici rien d’anormal me direz-vous, ce qui laisse entendre que de savoir qu’un voyou agresse un petit animal domestique sans défense est normal !

 

Mais où cela devient écœurant, c’est la note d’honoraires (sic) reçue par mon amie. Jugez-en :

 

Quantité

 

Description

 

Prix

 

1

 

Garde jour (WK + jours fériés)

 

36,70

 

1

 

Radiographie (première)

 

46,40

 

1

 

Radiographie (suivantes) sic

 

23,70

 

1

 

Euthanasie + Médicaments [1](PeC incluse) sic

 

30,20

 

1

 

Incinération coll. Chat/Lapin sic

 

46,40

 

 

 

-------

 

Total

 

TVA 21% incluse

 

183,40

 

 

TVA (belle valeur ajoutée !!!)

 

31,83

 

 

Hors TVA

 

151,57

 

 

 

 

À payer

 

Total

 

183,40

 

Je ne trouve pas normal qu’un petit animal agressé dont la réceptionniste déclare que les coussinets sont froids (ce qui me semble indiquer que la colonne vertébrale est touchée) ne soit pas euthanasié et incinéré directement, que la première radiographie me semble inutile et la suivante scandaleuse, qu’une piqure (euthanasie) soit facturée ainsi que le médicament. Il ne s’agit pas ici d’un acte médical, à ce que je sache ! Mais tout me fait penser à une maffia !

 

Ivan de Duve, le 15 mai 2007

 

Médicament n.m. (lat. medicamentum). Substance ou composition administrée en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger, modifier les fonctions organiques (Le Petit Larousse). Les amis qui veulent aider cette courageuse maman sont priés de virer une participation de 5 € (cinq euros) au compte bancaire n° 210-3004998-87 de Carmen Bellesteros. Merci pour elle, Ivan.

 



 

Publié dans Journal intime

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Un vétérinaire révolté 02/12/2009 20:11


Tout à fait d'accord avec le Dr Eeckhout.
Le client se croit malheureusement tout permis. Le manque de respect et l'ignorance de ce monsieur sont significatifs.Ce monsieur n'a apparement aucune connaissance médicale pour se permettre de
tels propos diffamatoires.
Il est clair que nous, vétérinaires , sommes dévoués pour le bien être des animaux. Si je suis le raisonnement de certaines personnes, nous devrions travailler gratuitement car nous "aimons les
animaux".Nous connaissons parfaitement la chanson...
Vous prenez un animal, assumez le mais n'insultez pas toute une profession qui est là pour vous aider. Un jour vous pourriez trouver porte fermée une nuit à la clinique " champ du roi " avec un tel
état d'esprit... Et vous pourrez toujours vous en plaindre...


Dr Eeckhout Didier 28/09/2007 13:49

Cher Monsieur De Duve,en tant que responsable de la clinique vétérinaire que vous citer sur votre blog, je me vois dans l'obligation d'apporter quelques précisions. Bien que je puisse comprendre la douleur qui étreint la fille de votre amie, je ne peux accepter que vous nous traitiez de mafia. Vous discutez les honoraires demandés sans savoir de quoi vous parlez. 1) Votre amie a eu besoin d'un vétérinaire en urgence et a eu la chance d'en trouver un. Que pensez-vous du prix que nous pouvons demander pour ce service 24h/24, 7j/7 ? Que diriez-vous si personne n'était à votre disposition dans ces cas là ? Je ne reçois des subsides de quiconque et ne peux assurer cette permanence qu'en payan un vétérinaire pour le faire. 2) je ne crois pas que vous, ni votre amie, soyez habilités à porter un quelconque avis médical sur l'état d'un petit chat malade. Si des pattes froides étaient un signe indiscutable de lésion de la colonne vertébrale, cela se saurait et faciliterait grandement la pose de diagnostic et notre travail. Dans ce cas, les radiographies effectuées ne l'ont été que dans le but de poser un juste diagnostic assorti d'un pronostic adapté. Elles ont été faites avec l'accord du propriétaire de l'animal et donc son aval "financier". 3) Il est facile de juger de l'inutilité d'une radiographie quand l'issue en est, malheureusement, la mort de l'animal. Néanmoins cet examen a permis de préciser un pronostic et de prendre une décision difficile (l'euthanasie) en connaissance de cause. Que penseriez-vous d'un médecin qui au seul toucher de vos pieds froids vous enverrait directement vous refroidir complètement à la morgue ? 4) Si vous ne considérez pas l'euthanasie comme un acte médical, c'est que vous êtes ignorant ou imbécile; voyez votre boucher la prochaine fois.  5) Quand à la TVA, croyez bien que j'y suis totalement opposé mais ce n'est pas moi qui ai voté la loi imposant cela aux actes vétérinaires. Voyez auprès de vos élus.Espérant que ces quelques remarques pourront vous faire réfléchir et peut-être vous faire changer d'avis vis à vis de gens qui se dévouent pour le bien-être de nos compagnons à quatre pattes.Bien à vous,Dr Didier Eeckhout, gérant de la clinique "Champ du Roi"